Si vous pensez que HJ Lim est un prodige du piano dont l’enfance a été seulement rythmée par les exercices au piano, vous serez surpris. Née dans une famille marquée par les guerres coréennes, Beethoven et Chopin sont pour elle synonymes de liberté d’expression qu’elle pourrait atteindre un jour. A l’âge de 12 ans en 1999, elle décide de partir seule en France pour poursuivre ses rêves de liberté et entre au conservatoire de Compiègne où elle étudie avec Marc Hoppeler en vivant dans une famille d’accueil. 


Cinq mois plus tard, elle sort du conservatoire avec une médaille d’or, puis obtient le Diplôme d’Etudes Musicales complètes de la Haute Normandie au Conservatoire National Région de Rouen en devenant la plus jeune diplômée à l’âge de 15 ans. L’année suivante, “La jeune mineure a déjà fait preuve d’une grande maturité et d'une autonomie affirmée”, HJ Lim est légalement déclarée mineur émancipée.


 

"Cela vous oblige à écouter cette musique comme si c'était pour la première fois, en redécouvrant tout ce qui est grand en elle. Tout est dangereusement vivifiant, l'originalité frappante. C'est le genre d'album qui va sauver l'industrie de la musique classique, c'est le genre d’ album qui, si vous n'avez jamais entendu une sonate de Beethoven, va convertir votre vie et ruiner toute autre interprétation que vous entendrez".      

                                                                                                                                                             The Telegraph.

Pourtant, suite à une longue réflexion, elle décide de devenir nonne bouddhiste dont le chemin, pense-t-elle, l’amènera à se consacrer exclusivement à l’exploration de la liberté et de l’essence de l’être. Après le refus de son maître bouddhiste, elle se résigne à entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et obtient le 1er Prix et le Diplôme de Formation Supérieure dans la classe d’Henri Barda en 2006. Elle a ensuite poursuivi ses études avec Alexandre Rabinovitch-Barakovsky. 

 

Sa personnalité “totaliste” émerge de son adolescence où passionnée par un artiste, elle ressent le besoin d’absorber l’intégralité des oeuvres ainsi que toutes les correspondences. Platon, Dostoïevsky, Poulenc and Chopin font partie de cette boulimie intellectuelle. Ses huit concerts consécutifs avec le cycle complet des sonates pour piano de Beethoven à Paris en 2010 sont alors une suite naturelle de sa recherche artistique. Ce cycle Beethoven crée la sensation dans le monde de la musique classique et en 2011, elle l' enregistre pour EMI Classics en publiant son analyse personnelle de chacune des sonates qu'elle a organisées en huit thèmes sémantiques, invitant à poser un regard neuf sur ces œuvres.

Son enregistrement est acclamée par le public et la presse comme The New York Times, BBC Music et The Telegraph, et devient non seulement la plus jeune interprète à compléter ce cycle en enregistrement à 24 ans, mais l'unique et la première musicienne à débuter au numéro 1 des classements de référence Billboard et n.1 sur iTunes dans le monde entier. Son second disque consacré à Scriabine et Ravel est publié par EMI-Warner Classics. 

 

En 2016, les éditions Albin Michel découvre son histoire et lui propose de publier son premier ouvrage intitulé “Le Son du Silence” relatant ses pensées philosophiques, spirituelles, musicales, et son parcours hors norme.

 

 

En 2012, la télévision coréenne KBS tourne un documentaire sur elle pour leur programme “Global Success Story”. Depuis elle est régulièrement invitée dans son pays natal à Seoul Arts Center, ainsi qu’au Japon où elle reprend  le cycle des Sonates de Beethoven en huit concerts à Asahi Hall,- chaque concert étant diffusé en direct sur Live Stream. Record Geijutsu écrit à propos "HJ Lim a accompli le plus impossible des challenges…ses dons viennent du ciel."

Depuis la publication de son livre «Le Son du Silence », HJ Lim est invitée à parler de son parcours et de l’importance de poursuivre ses rêves avec les jeunes étudiants dans les écoles et conservatoires. Elle est également invitée à donner des conférences pour un public plus large en recherche de spiritualité. Elle est l’ambassadrice des associations Graine de Génie et Allegry Philanthropy. En 2017, le journal suisse “Le Temps” a élu HJ Lim parmi les 100 personnalités qui font la Suisse et le Korean National Assembly Television a tourné un documentaire sur elle et désigné HJ Lim de “The super Korean that changes the world”. Elle reçoit en 2018 le prix interculturel de Neuchâtel pour son travail social. 

ABOUT

HJ Lim

HJ Lim continue son exploration en jouant en récitals le 1er Livre du Clavier Bien Tempéré de Bach, l’intégrale des préludes, scherzos, valses et Ballades de Chopin, ou  préludes de Debussy,  ainsi que l’intégralité des Etudes-Tableaux de Rachmaninov et Etudes de Chopin au Stadtcasino de Bâle où la presse suisse-allemande qualifie son récital d'un "espace de feu, drames monumentales pianistiques sans pareil, spectaculaire, pleine d'envoûtement et une féerie incroyable de possibilités d'expression pianistiques, subtiles et grandioses, magiquement interprétée par la phénoménale virtuose."

Elle se produit avec NDR Sinfonieorchester de Hambourg au Teatro Colon de Buenos Aires et à la Sala Sao Paulo de Brésil, de jouer les 4 concertos de Rachmaninov avec l'Orchestre Symphonique de Barcelone avec Pablo Gonzalez, avec Seattle Symphony, Philadelphia Chamber Orchestra, KBS Symphony, Gyeonggi Philharmonic, les Moscow Virtuosi, Bilkent Symphony, Welsh National Opera, Prime Philharmonic, l'Orchestre Symphonique de la Radio de Moscou à la Tonhalle de Zurich, München Symphoniker à Herkulessaal et Prinzregententheater. Elle s'est également produite au Royal Albert Hall avec le Royal Scottish National Orchestra, le Royal Liverpool Philharmonic, Hofer Symphoniker et Stavanger Symphony et une tournée en Asie avec Sir Roger Norrington et l’orchestre de chambre de Zurich, au Suntory Hall et à Tokyo Metropolitan Theater avec le Yomiuri Nippon Symphony et Tokyo Metropolitan Symphony et l’Orquesta de Valencia. 

Citons par ailleurs ses récitals aux Wigmore Hall de Londres, Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, au théâtre du Palais Royal à Paris, aux Gilmore Keyboard Festival, Festival de Menton, Festival International Piano de Biarritz, Dublin International Piano Festival, festival de Flandres, au Piano Festival de Lille, Annecy Classical Festival, Victoria Hall de Genève, Stadtcasino de Bâle, à Sala Verdi, Milan, Festival de Musique de Menton, à Osaka Symphony Hall, au Grand théâtre de Provence, à la Philharmonie d’ Essen, avec la série Maestros & Friends au Théâtre des Bouffes du Nord, et à Beethoven Festival Chicago où elle joue le concerto n.12 de Mozart en dirigeant du clavier le concerto de Mozart pour trois pianos et orchestre.